Quelques mots sur l’interview de Jens-Uwe Hettmann, représentant de la Friedrich Ebert Stiftung à Abidjan, dans le Spiegelonline du 8.04.2011

Comme je l’avais déjà écrit dans mon dernier billet, la couverture médiatique de la crise ivoirienne, personnellement je préfère de parler, de la guerre civile en Cote d‘ Ivoire,  est assez remarquable dans les medias allemands (p.Ex. Elfenbeinküste – Gbagbo kämpft sich zurück nach Abidjan).L‘ intérêt de l’Allemagne s’explique peut-être par le fait que l’Allemagne est devenue un important partenaire commercial de la Cote d‘ Ivoire durant les années Gbagbo.  D‘ après Stephen Smith  « les principaux débouchés des exportations ivoiriennes étaient, en 2008, l’Allemagne (9,7%), le Nigeria (9,2%), les Pays-Bas (8,4) et seulement en quatrième position, la France (7,3) suivi de près par les Etats-Unis (7%) (Smith, Stephen 2010, p. 72). Peut être cela explique- t’il l’intérêt des medias allemands  pour la guerre civile en Côte d‘ Ivoire.  Le Spon publiait même dans sa version internationale en anglais un article « The World from Berlin – UN Intervention in Ivory Coast ‚Correct and Justified‘ sur l’intervention armée de l‘ ONU à Abidjan – en fait une intervention de l’armée française – qui fut majoritairement vue d’un  œil positif par la presse allemande (voir l’arcticle du SPON cité, qui est en fait une revue de presse, sur couverture des événements en Côte d‘ Ivoire). Le Vendredi 8.4.2011 SPON présentait un Interview avec  Jens-Uwe Hettmann, représentant de la Friedrich Ebert Stiftung à Abidjan, avec comme titre dans le style de la Bildzeitung : « Elfenbeinküste – Ouattara ist genauso blutrünstig wie sein Widersacher(Ouattara est aussi sanguinaire que son adversaire) » – et ce titre a eu un effet de bombe en Allemagne.  Dans le texte- je cite la version allemande (+ ma traduction française) :

«SPIEGEL ONLINE: Französische Truppen greifen Gbagbos Palast an, wollen mit aller Macht den Wahlsieger Ouattara stärken – was halten Sie von dem Einsatz?

Les troupes  françaises attaquent le palais de Gbagbo, ils veulent à tout prix renforcer le vainqueurs des élections Ouattara – que pensez-vous de cette action ?

Hettmann: Das ist eine heikle Frage. Denn hinter dem Engagement der Franzosen stecken offensichtlich auch wirtschaftliche Interessen. Mit Ouattara unterstützen die Franzosen einen Mann, der genauso blutrünstig ist wie Gbagbo.

C’est une question délicate. L‘ engagement des français est aussi guidé par des intérêts économiques. Avec Ouattara les français soutiennent un homme qui est aussi sanguinaire que Gbagbo. »

Je ne vais pas traduire l’interview en toute sa longueur, – l’interview est assez long  (le Spiegel pourrait bien le traduire en anglais pour sa version internationale) – mais ce sont surement les phrases clefs de l’interview de Heckmann dans le SPON, Interview qui du reste n’est pas très optimiste sur les chances de voir la Cote d’Ivoire retrouver un solide chemin vers la paix intérieure. Il est difficile d’évaluer la situation à une distance de plusieurs milliers de kilomètres, – mais les infos qui me parviennent, que se soit de  Duékoué (le rapport de Human Rights watch sur les massacre de Duékoué – en anglais + en francais) , de Cocody (ou d’autres quartiers d’Abidjan ) – ou même de Touba, me font croire que malheureusement les avis et jugements de Jens-Uwe Hettmann sur la situation en Côte d’Ivoire (massacres, executions, tortures, pillages etc.) sont bien fondées.  Ce n’est pas l’intervention de l’ONU respectivement les militaires français à Abidjan qui ont terni l’image du soit disant démocrate Ouattara vainqueur de soi-disants élections libres. Ce sont les massacres de sa soldatesca, – ses Lansquenets incontrôlables qui sèment la terreur partout où  ils maitrisent le terrain – qui font qu‘ aujourd’hui au moins dans une partie de l’opinion internationale ,en Allemagne ceci est aussi une conséquence de  l’interview de Hettmann  dans le SPON ,Allassane Ouattara  est plutôt vu comme un homme politique incourtournable pour la Côte d’Ivoire, mais un homme politique que vaut guère mieux que Laurent Gbagbo.

Sources citées :

Smith, Stephen : Voyage en postcolonie – le nouveau Monde franco-africain. Paris, (Grasset), ISBN 978-2-246-75971-6

Spiegel- Online (8. 4.2011):  Elfenbeinküste – Ouattara ist genauso blutrünstig wie sein Widersacher. Interview de Spiegel-Online avec  Jens-Uwe Hettmann, représentant de la Friedrich Ebert Stiftung à Abidjan.

Christophe Neff, Grünstadt le 10.4.2011

P.S.: Voici le lien vers la Friedrich Ebert Stiftung à Abidjan.

4 Kommentare zu „Quelques mots sur l’interview de Jens-Uwe Hettmann, représentant de la Friedrich Ebert Stiftung à Abidjan, dans le Spiegelonline du 8.04.2011

  1. Lorsque les choses sont aussi complexes, il est difficile de se faire une opinion dépourvue de parti pris. Nous ne pouvons savoir ce qui se passe exactement en Côte d’Ivoire. Le saurons-nous un jour? Cà,c’est une tout autre affaire. La constitution ivoirienne est loin d’être un modèle, et ce qui se passe dans les deux camps est loin d’être digne de louanges!
    Gardons-nous de faire semblant de prêcher la bonne parole dans les différents pays du monde, quand en Europe même, il y a bien des progrès à faire pour installer des démocraties respectueuses des droits de l’homme, où tous aient le droit de vivre avec un minimum de dignité et de respect mutuel.
    En tout état de cause, si la France veut aider l’Afrique, qu’elle n’aille pas y entretenir des combats meurtriers ou les encourager! Qu’elle commence donc par arrêter de l‘ exploiter. Ceci du reste est vrai pour bien d’autres régions du globe.
    Je me permets ici de remercier mon neveu Christophe, pour les quelques informations et liens publiés, et l’embrasser bien fort, lui et toute sa famille.

    Liken

  2. Si le TPI veux veritablement enqueter sur les massacres dans l’ouest et au centre, le nouveau president ‚elu‘ risque de d’aller faire un tour a la Hague.

    Liken

  3. J’ai en mémoire les temps où Houphouët Boigny dirigeait ce pays: en France et ailleurs, beaucoup de gens dénonçaient alors un état dictatorial, un parti-état, une tyrannie et autres noms d’oiseaux. Les mêmes sans doute aujourd’hui regrettent ce temps béni: chacun peut remarquer cette nostalgie sur nos ondes nos écrans et nos journaux. Paradoxes, paradoxes…
    Alors, qualifier les éclections de novembre de „pseudo élections“ est sans doute aller un peu vite en besogne; elles ont eu le mérite d’exister et les résultats ont été validé par la communauté internationale.
    Est ce que le nouveau président élu sera mieux ou pire que l’ancien? Bien malin qui peut répondre avec justesse: tout au plus peut on se laisser aller à des approximations hasardeuses.
    La France aurait elle du ne pas intervenir? Il faut se souvenir de deux choses:
    1. au Rwanda, la France a été accusée, bien légèrement, de ne pas être intervenue; pire, certains l’ont même accusé d’avoir encouragé et préparé le génocide.
    2. en 2002, lors de la tentative de coup d’état contre L. Gbagbo et la tentative de sécession, les français sont intervenus et ont séparé les belligérants; les accords de Marcoussis, pour décriés et moqués à l’époque, ont empêché un génocide en gestation, qu’on le veuille ou non.
    Donc, moralité de l’Histoire: soit chacun reste dans son coin et on se fait traiter de lâches (mme Joly dixit); soit on intervient et on se fait traiter de néo colonialistes ou d’autres âneries du même genre.. Souvent par les mêmes d’ailleurs!
    Mais il est vrai que beaucoup ont sur l’Afrique un regard quelque peu paternaliste, ce qui leur permet de dire tout et son contraire, au nom des „grands sentiments“…

    Liken

  4. Bonjour, j’étais persuadé que vous étiez un Français alsacien, je ne sais pas pourquoi. Pour ce qui est des catholiques qui auraient moins été nazies, que les protestants donc, n’oublions quand même pas que la Bavière est le berceau du NSDAP et que les catholiques Autrichiens ne furent pas si malheureux à l’Anschluß, que ces mêmes catholiques Autrichiens ont aussi du mal à oublier le passé. Mais bon, ich möchte nicht unhöflich sein.
    Pour l’Afrique, Paniss a raison, quoi que l’on fasse, il y aura toujours un jugement négatif. Je ne crois pas que ces pays Africains soient prêts pour une vraie démocratie, dommage, quels sont les pays que l’on peut visiter en touriste, sans prendre de risques? Namibia et la Rep. d’Afrique du Sud?
    En novembre dernier je me suis trouvé à Singapore, dans un hôtel où étaient descendus les journalistes accompagnant le Président du Gabon. Dans l’ascenseur l’un d’entre eux m’expliqua que leur pays était le seul pays démocratique du continent. Il était aussi très fier en m’annonçant le volume en millions de USD, des contrats signés. Parmi cette centaine ou plus de journalistes, je n’ai pas vu une seule femme…

    Liken

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s